À l’instar du Cameroun, les joueurs du Zimbabwe menacent de boycotter le match d’ouverture de la CAN face à l’Égypte. Les Zimbabwéens revendiquent leurs primes non payées. 

À quelques heures  du match d’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations, deux sélections africaines se trouvent dans une situation embarrassante. Il s’agit du Cameroun et le Zimbabwe. Les Camerounais refusent de se rendre en Égypte, en raison de leurs salaires impayés. Il en va de même pour le Zimbabwe.

Selon les médias égyptiens, les joueurs zimbabwéens ont refusé de s’entrainer ce jeudi soir, sur la pelouse du stade international du Caire.  Les Guerriers revendiquent leurs primes de qualification non versées.

La Fédération zimbabwéenne de football tient ce soir une réunion avec les joueurs afin de trouver une issue pour cette crise financière qui pourrait affecter le mental du groupe, alors qu’il sera mis ce vendredi à rude épreuve face aux Égyptiens.