Le joueur du FC Barcelone Gerard Piqué va devoir rembourser plus de 2,1 millions d’euros au fisc espagnol, après la confirmation de sa condamnation pour fraude sur ses droits à l’image, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Selon la décision datée du 13 mai et consultée par l’AFP, le haut tribunal de l’Audience nationale a rejeté le recours déposé par l’ex-international espagnol contre sa condamnation en 2016 par un tribunal administratif à rembourser environ 1,5 million d’euros d’arriérés d’impôts et à payer une amende de plus de 600.000 euros.

Ce tribunal avait alors conclu que Gerard Piqué avait « simulé » la cession de ses droits à l’image à sa société Kerad Project afin de payer moins d’impôts pour les années 2008, 2009 et 2010. « L’omission de déclaration en Espagne de ces revenus fut, au minimum, volontaire ou négligente », a souligné pour sa part l’Audience nationale dans sa décision du mois de mai.

Gerard Piqué, vainqueur du Mondial-2010 et de l’Euro-2012 avec l’Espagne, peut encore déposer un ultime recours devant la Cour suprême. Cette décision intervient un peu plus d’un mois après la comparution de l’épouse du footballeur, la star colombienne Shakira, devant la justice espagnole qui la soupçonne de ne pas avoir payé 14,5 millions d’impôts dûs entre 2012 et 2014. Le couple vit près de Barcelone avec ses deux enfants.