Le recrutement  d’El Kaabi est incontestablement une aubaine pour le Wydad. Le président du WAC Said Naciri a réalisé un sacré coup en enrôlant gratuitement, l’ancien berkani sous forme de prêt d’une durée de 6 mois. Un transfert qui sera  bénéfique pour les Rouges et Blancs, si le buteur du CHAN parviendrait à combler les attentes portées sur lui par les supporters wydadis.

Alors que le Raja est en plein mouvement sur le marché des transferts, son rival le Wydad  vient de décrocher officiellement sa première recrue estivale. Il s’agit de l’international marocain Ayoub El Kaabi. Ce dernier voudrait à tout prix retrouver la Botola pour des raisons familiales. Son arrivée au WAC est une belle opération réalisée par le patron du Wydad autant sur le plan financier que sur le plan sportif.

Prêté gratuitement par Hebei China

L’ancien buteur du Racing Club va porter les couleurs du Wydad la saison prochaine. Ayoub El Kaabi s’est engagé avec le WAC pour un prêt d’une durée de 6 mois. Un bon coup pour les Rouges et Blancs, compte tenu des modalités de son contrat qui n’incluent aucune prime de signature.

Son salaire mensuel sera pris en charge par son club Hebei China Fortuna. Le WAC de son côté devra lui offrir une maison à Casablanca. C’est pour cette raison qu’on pourrait dire que Said Naciri a réussi intelligemment à s’adjuger les services d’un des grands buteurs de la Botola avec une aisance financière.

 El Kaabi, un bon profil pour l’attaque du WAC

Incontestablement, Ayoub El Kaabi est l’un des meilleurs attaquants qui ont brillé au Maroc ces dernières années. Et même avec les sélections marocaines (première, locaux). Son profil pourrait parfaitement s’adapter avec le style de jeu du WAC. Buteur très intuitif, El Kaabi serait le remplaçant idéal du Libérien William Jebor (sur le départ).

Lors de sa dernière saison en Botola, il avait inscrit 12 buts en 24 rencontres disputées. En outre, ses relations de proximité avec la majorité des joueurs du Wydad pourraient l’aider à se fendre facilement dans la formation du coach serbe Manojlovic.