Durant la réunion du comité directeur de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), ce samedi à Rabat, suite aux événements de la finale retour de la Ligue des Champions de la CAF, Fouzi Lekjaâ n’a pas mâché ses mots. Des décisions importantes ont été prises. 

Comme espéré, le Wydad Casablanca et la FRMF en front uni, face à l’injustice subie en finale de la Ligue des Champions de la CAF face à l’Espérance, vendredi soir à Tunis. Le comité directeur de la Fédération a décidé de saisir le TAS contre la décision d’offrir le sacre au club tunisien et de d’adresser des doléances à la FIFA, en fournissant les pièces et es documents nécessaires, pour obtenir gain de cause.

La Fédération annonce également des préparations en vue de la réunion du comité exécutif d’urgence de la CAF, prévu le 4 juin en marge du Conseil de la FIFA à Paris, consacré aux issue réglementaires de la rencontre d’hier.

Fouzi Lekjaâ aura également une carte blanche de la part du WAC pour effectuer tous les contacts possibles avec les responsables du football en Afrique et soutenir la cause du Wydad Casablanca.

« Soutien inconditionnel » 

« Vous devez savoir que nous affrontons une pieuvre de corruption footballistique, nous ne corrigeons pas de simples fautes d’arbitrage. Ce qu’a subi le WAC n’est pas objet de spéculation (…) comme Fédération, comme personne, comme comité directeur, nous allons prendre toutes les décisions possibles dans le moment adéquat pour défendre les intérêts du WAC (…) Nous n’allons reculé, quelque soit le prix, au point de prendre des positions vis-à-vis de la CAF, et je serais le premier à les prendre« . C’est avec ses mots que Fouzi Lekjaâ avait débuté la réunion, ce samedi au siège de la Fédération. La bataille ne fait que commencer, à quelques semaine de la CAN 2019.