Youssef Chahed, chef du gouvernement tunisien, connait-il les conséquences de l’ingérence politique dans les affaires sportives ? Le responsable du parti Tahya Tounes s’est exprimé sur son compte officiel Facebook, pour dénoncer la décision de la CAF de rejouer la finale retour de la Ligue des Champions CAF, entre le WAC et l’Espérance Tunis, sur terrain neutre.

Dans son communiqué officiel, la CAF avait expliqué son choix de rejouer le match en dehors de la Tunisie, sur un terrain neutre, par l’absence des conditions sécuritaires au Stade Radès. Le motif avancé par l’instance africaine a poussé le chef du gouvernement tunisien à répondre, qualifiant la décision de « farce » et lançant même des menaces à « celui qui doute de la sécurité de la Tunisie d’assumer ses responsabilités », avant de conclure, « Nous n’allons laisser tomber le Droit de l’Espérance et de toutes associations sportives tunisiennes ». Youssef Chahed était présent sur la pelouse, lors de l’arrêt du match retour à Radès, ce qui est contraire aux règlements de la FIFA. Un point parmi d’autres, qui ne joue pas faveur de l’Espérance alors qu’il compte saisir le TAS.