Dans un quart de finale de l’Open d’Australie brutal, Rafael Nadal a abandonné lors du 5e set, face à Marin Cilic. L’Espagnol, touché à la cuisse droite, n’a pu aller au bout.

Rafael Nadal, n°1 mondial, mord à son tour la poussière dans un tournoi qui perd brutalement la tête. L’Espagnol, blessé, touché dans le 4e set en haut de la cuisse droite alors qu’il menait 2 sets à 1, n’a pu ensuite défendre ses chances. Trop diminué, il a été logiquement contraint à l’abandon au bout de 3h47 de lutte de tous les instants : 6-3, 3-6, 7-6, 2-6, 0-2.

Epilogue cruel d’un match qu’il a eu en mains, avant d’en perdre le contrôle. Libéré, Marin Cilic pouvait encore appuyer sur l’accélérateur. Rafael Nadal n’avait plus que sa bonne volonté à opposer. Nettement insuffisant.

Le n°1 mondial avait, en fin de saison 2017, été contraint à l’abandon avant les quarts de finale lors du Rolex Paris Masters en raison de douleurs au genou droit. Cette fois, c’est la cuisse qui semble être la source de ses maux.

Marin Cilic (29 ans, 6e mondial) avait auparavant tout fait pour empoisonner la partie de Nadal. Solide au service : 20 aces, 77% de points inscrits sur son 1er service, le Croate (1,98 m) avait dans le jeu pris tous les risques, signant 83 points gagnants (contre 39 pour son rival).

Lauréat de l’US Open en 2014, il retrouve la lumière et un dernier carré oublié en Grand Chelem pour la première fois depuis l’US Open 2015. A Melbourne, il a déjà atteint le stade des demi-finales en 2010.

Haut de tableau chamboulé

Le Croate se mesurera à Kyle Edmund (23 ans, 49e mondial), surprenant vainqueur de Grigor Dimitrov, qui vivra sa première apparition en demi-finales de Grand Chelem. Un épilogue totalement imprévisible pour un haut de tableau chamboulé.

Rafael Nadal (31 ans) quitte le tournoi encombré d’idées noires. La blessure vient polluer une quinzaine jusqu’à présent parfaitement maîtrisée. Beaucoup voyaient en lui le grand favori d’un tournoi qui perdait un à un ses principaux acteurs.

Son corps l’a lâché. En 2014, en finale, diminué il avait tenu à aller au terme de la partie contre Stan Wawrinka. Il a fallu que la blessure le préoccupe pour qu’il n’aille pas au bout cette fois.