Le Bulgare, numéro 3 mondial, qui a remporté dimanche en 8e de finale son très beau bras de fer face au local Nick Kyrgios (7-6[3], 7-6[4], 4-6, 7-6[4]), monte en puissance.

Facile face à Dennis Novak au premier tour, Grigor Dimitrov, très moyen, avait été poussé dans ses derniers retranchements par le qualifié Mackenzie McDonald  au 2e tour 6-4, 2-6, 6-4, 0-6, 8-6, avant de montrer un visage plus rassurant face à Andrey Rublev (6-3, 4-6, 6-4, 6-4).

Il est monté encore un peu plus en puissance ce dimanche face à Nick Kyrgios. Le show fut chaud. Les deux hommes livrant le plus beau match depuis le début de la quinzaine. « Je ne sentais pas très bien la balle au début du tournoi, mais je suis content d’avoir pu passer à la vitesse supérieur« .

L’Australien Kyrgios avait remporté ses trois tie-breaks contre Jo-Wilfried Tsonga lors du 3e tour (victoire 7-6, 7-6, 4-6, 7-6). Scénario inverse lors de ce 8e de finale où l’Australien a donc concédé les trois tie-break dans ce combat de 3 heures 27.

Les 36 aces réussis par l’imprévisible Kyrgios (dont 15 dans le premier acte) n’ont pas suffi. Plus régulier (27 fautes contre 56 à son adversaire), le Bulgare s’est également montré le plus solide dans les moments clés et a pris sa revanche. Vainqueur à Brisbane (en battant au passage Dimitrov), la tête de série 17 a manqué de réalisme dans les moments clés des trois jeux décisifs ou il s’est incliné (7-3, 7-4, 7-4).

Profitant d’une baisse de régime de Dimitrov, Kyrgios s’est adjugé le troisième set 6-4 et a su rester en vie dans le dernier acte quand Dimitrov a servi pour le match à 5-3 et s’est tendu. Mais le 3e mondial a su (encore) être lucide dans le tie-break final.

« C’est toujours compliqué de jouer contre lui, a glissé Dimitrov. J’avais perdu contre lui il y a deux semaines. Il a un service incroyable. Ce sont des matchs où il faut saisir les occasions. Il faut toujours être en alerte parce qu’on ne sait jamais à quoi s’attendre avec lui. Il a servi des secondes balles à plus de 200 km/h. »

Face au Britannique Kyle Edmund, le Bulgare disputera son 3e quart de finale à l’Open d’Australie, le 4e de sa carrière en Grand Chelem.

Dimitrov est devenu au passage, hommes et femmes confondus, le joueur de son pays ayant atteint le plus de fois les quarts de finale de l’Open d’Australie dans l’ère Open, passant devant Katerina Maleeva (1990, 1991) et Manuela Maleeva (1985).

S’il écarte logiquement le Britannique Kyle Edmund, le Bulgare pourrait retrouver Rafael Nadal en demi-finales. Les deux hommes ayant livré une sublime bataille la saison dernière (victoire de l’Espagnol 6-3, 5-7, 7-6, 6-7, 6-4).