Malgré la perte du 2e set contre l’Argentin Daniel Schwartzman, Rafael Nadal s’est imposé ce dimanche à Melbourne (6-3, 6-7, 6-3, 6-3) pour rejoindre les quarts de finale de l’Open d’Australie.

Bousculé par un épatant Diego Schwartzman, l’Espagnol Rafael Nadal, numéro 1 mondial, s’est qualifié dans la douleur pour les quarts de finale de l’Open d’Australie après une bataille de près de quatre heures 6-3, 6-7 (4/7), 6-3, 6-3, dimanche à Melbourne.

L’Argentin, quart de finaliste du dernier US Open, a offert une belle résistance au numéro un mondial. Il a notamment remonté à trois reprises un break de retard dans le deuxième acte avant de s’adjuger le jeu décisif (7-4) à l’issue d’un superbe deuxième set qui aura duré 1h21.

Le 26e joueur mondial a marqué plus de points gagnants que son adversaire (58 points à 46) mais a manqué de réalisme sur ses occasions de break (3 sur 18).

Au début du quatrième set (1-1), Diego Schwartzman a notamment eu cinq balles de break et n’en a converti aucune, perdant son service sur le jeu suivant. Solide dans les deux dernières manches sur son service, l’Espagnol n’a plus jamais lâché sa mise en jeu.

Après trois premiers tours de chauffe, Nadal concède un set pour la première fois depuis le début du tournoi. Et c’est la première fois que le petit Argentin (1,70 m) prend un set à son adversaire. Nadal affrontera au prochain tour le Croate Marin Cilic, 6e mondial.

L’Espagnol, qui a gagné les cinq dernières confrontations directes, partira avec les faveurs des pronostics.