A l’image de la saison, Lewis Hamilton a dominé, sans surprise, cette ultime course de la saison de Formule 1 et s’est imposé, très logiquement, sur le circuit Yas Marina d’Abu Dhabi. Le Britannique a signé un onzième succès cette saison en vingt-et-un Grand Prix et une 73e victoire en carrière. Vertigineux.

Une course ennuyante

On ne retiendra pas grand-chose de cette course hormis peut-être l’accident impressionnant de Nico Hulkenberg dès le premier tour. Après un contact avec Romain Grosjean, la Renault est partie en tonneau et a terminé dans les pneus de protection avec un début d’incendie. Plus de peur que de mal pour l’Allemand qui est sorti indemne de cet accident.

Concernant la course, les pilotes de tête étaient sur des stratégies différentes. Hamilton a profité de la voiture de sécurité virtuelle pour s’arrêter rapidement dans ce Grand Prix alors qu’à contrario Ricciardo a retardé au maximum son arrêt mais c’est bien la stratégie du Britannique qui a finalement payé. Il s’est imposé devant Vettel, qui a effectué une course sérieuse, et Max Verstappen, qui a contenu le retour de son coéquipier Daniel Ricciardo.

La der’ d’Alonso, les abandons de Raikkonen, Ocon et Gasly

Pour beaucoup, cette dernière course avait une saveur particulière. Alonso participait à se dernière course de F1 et a pris la onzième place. Esteban Ocon, qui sera sans volant l’an prochain, a été contraint à l’abandon en fin de course alors qu’il était dans les points. Même son de cloche pour Gasly qui était dans le top 10 mais qui a vu sa Toro Rosso le lâcher à quelques hectomètres de la fin. Pour rappel, l’an prochain, Pierre Gasly remplacera Daniel Ricciardo dans la Red Bull. Enfin, Kimi Raikkonen, pour son ultime course chez Ferrari, a connu un problème électrique sur sa Scuderia l’obligeant à stopper sa course.