Boxe. Mohamed Rabii a des soucis avec la justice

à 9:56

C'est un secret de polichinelle, Mohammed Rabii finalise son divorce avec sa femme. Devant le juge, le boxeur aurait déclaré qu'il ne gagne que 5000 dirhams mensuellement avec la Fédération royale marocaine de la boxe (FRMB), sa divorcée dément ses allégations, preuve à l'appuie. 

Mohammed Rabii, boxeur champion du monde en 2015 à Doha risquerait de gros problèmes avec la justice. Le quotidien d'Al Massae du 25 juillet rapporte que l'enfant de Sidi Bernoussi aurait avancé de fausses informations devant le juge quant au montant de son salaire.

Le journal, qui disposerait de documents, affirme que le champion du monde a confié au juge que 75% des revenus des matchs gagnés sont versés à la fédération, aux cadres techniques et au coach, outre les dépenses d’hébergement et de transport, rajoutant qu’il ne touche finalement que 5000 dirhams mensuellement.

L'avocat de Imane, la divorcée de Rabii, dément les allégations du médaillé de bronze, affirmant que Mohamed Rabii vit de diverses sources financières, à commencer par le contrat qui le lie avec l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), ce dernier lui verse mensuellement 25.300 dirhams.

Toujours selon la défense de l'ex-épouse, Rabii touche également des primes exceptionnelles après la fin de chaque match gagné. Le boxeur percevrait des récompenses allant de 3000 à 300 000 dirhams après chaque sacre aux JO. Rabii pourrait par ailleurs encaissé 200 000 dirhams s'il termine champion du monde, 150 000 s’il décroche une médaille d’argent et 50 000 à 100 000 dirhams s’il gagne le bronze.

Al Massae rappelle également que Rabii profitera de 100 000 dirhams s'il arrive à décrocher le titre de champion d’Afrique.