Le 5 août dernier, un boxeur marocain est décédé après un combat disputé à Marrakech. Le combat est jugé illégal et ne respectant pas les recommandations de la fédération marocaine de boxe.

LA FRMB va ouvrir une enquête sur le décès du boxeur marocain Hamza Ait Moussa le 5 août dernier. Le boxeur a été victime d’une commotion cérébrale survenue le 20 juillet dernier lors de son combat face à Boukhnifer Nabil (49 kg).

Le combat qui a duré 8 rounds a connu la victoire du défunt, ce dernier s’est ensuite effondré après un excès de fatigue et transporté à l’hôpital le plus proche. Son état va s’aggraver par la suite, il tombera dans le coma et perdra la vie 15 jours plus tard.

La Fédération royale marocaine de boxe (FRMF) a auditionné plusieurs personnalités du monde de la boxe au Maroc dont Abdelhamid El khodri, responsable de la commission médicale au sein de la fédération, et Abderazek El Kayl, président de la Ligue du Sud de boxe.

Le quotidien “Almassae” rapporte dans son édition du 27 août que le combat en question est “illégal”, sa programmation ne respectait pas les recommandations de la fédération. Cette dernière devra livrer cette semaine ses conclusions sur cet incident.