La Fédération royale marocaine de football (FRMF) penserait à des sanctions alternatives pour répondre aux actes de vandalisme dans la Botola. Détails. 

La FRMF mettra-t-elle fin à la sanction du huis clos ? Le département de Fouzi Lekjaâ se dirigerait vers cette décision, à en croire le quotidien arabophone Assabah dans son édition du vendredi 8 mars. Le journal rapporte que la Fédération songe à annuler définitivement la sanction de jouer sans supporters, en raison de ses répercussions négatives sur le rendement des équipes et l’ambiance du championnat.

Des sources citées par le quotidien assurent que la FRMF a compris que la sanction du huis clos n’est plus efficace d’un côté et punit les clubs pour des actes de vandalisme dont ils ne sont pas responsables. Ce genre de sanction influence négativement les finances des équipes, rajoute la même source.

Une source fédérale aurait déclaré à Assabah que la FRMF voudrait bien supprimer le huis clos » de sa liste des sanctions.

La même source renchérit que la FRMF se dirige vers des sanctions qui pourraient pénaliser les supporters auteurs des actes de vandalisme au lieu de sanctionner des clubs, en besoin de la présence des fans et des retombées financières de la billetterie. Le même responsable cité affirme que la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) doit à son tour assumer ses responsabilités.

Le journal rapporte également que le département de Fouzi Lekjaâ considérera dorénavant que les actes survenus après le sifflet final des matchs relèvent de la responsabilité des autorités compétentes.

Dans une déclaration à nos confrères de Le Matin, le porte-parole du Raja de Casablanca, Said Wahbi, a affirmé que la FRMF devrait penser à interdire au préalable les déplacements de supporters, au lieu de pénaliser les clubs pour des actes dont ils ne sont pas responsables.