La Ligue des Champions promet une grande affiche, ce soir à Amsterdam. L’Ajax croise le tenant du titre Real Madrid en huitièmes de finale (aller). Le Real est favori mais l’Ajax, formation jeune, talentueuse et sans pression, peut créer la surprise. Décryptage.

Un grand spectacle attend les amateurs du foot, mercredi soir (21H00) sur la pelouse de l’Amsterdam Arena. La formation étincelante de l’Ajax d’Amsterdam s’apprête à un rude affrontement face aux Merengues, pour le compte des huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

Triple vainqueur de la Ligue des Champions, le Real est certes dans la peau du favori lors de cette confrontation, mais devra tout de même serrer ses rangs pour pouvoir éliminer les amis de Hakim Ziyech. Les ajacides jouent devant et ont tous les atouts pour espérer faire tomber le Real.

L’avantage du terrain

l’Ajax a de très bonnes statistiques à domicile, le club est invaincu en Ligue des champions cette saison, en témoigne les limites du Bayern de Munich qui n’a pas pu s’imposer cette année à l’Amsterdam Arena (3-3).

Jeunesse 

Avec les pépites de son effectif: Matthis De Ligt (20 ans), Noussair Mazraoui (21 ans), Frankie De Jong (21 ans), Casper Dolberg (21 ans), l’Ajax forme un ensemble homogène, ce qui apporte un très bon jeu collectif à cette équipe, dynamique et festif, susceptible de provoquer des soucis à la défense madrilène.

Excès de confiance

Le tenant du titre de la Ligue des Champions se voit tout de même favori lors de cette rencontre, ce qui risque de mettre les hommes de Santiago Solari en excès de confiance et augmenter en parallèle les chances de victoire de l’Ajax.

Après un début de saison difficile et la séparation avec Julen Lopetegui, le Real Madrid est actuellement sur une bonne dynamique. En Liga, le Real reste sur quatre victoires de suite et reprend également la course pour le titre de la Coupe du roi. L’Ajax, mené notamment par un “Super” Hakim Ziyech, réussira-t-elle à stopper la machine madrilène en plein élan ? Verdict, mercredi soir.

 

Par: Nael Bouziane & Reda Berrada