Il est incontestablement la révélation du CD Leganés cette saison. Longtemps dans le viseur des critiques, parfois constructives, mais souvent sans fondements, Youssef En-Nesyri prend aujourd’hui sa petite revanche. Le jeune attaquant doit beaucoup à son club.

Nous sommes le 17 août, Leganés annonce la signature d’un jeune joueur de 21 ans, en provenance de Malaga. Youssef En-Nesyri, enfant du MAS de Fès formé à l’académie Mohammed VI, rejoint le club de la banlieue de Madrid pour 5 millions d’euros, soit la signature la plus chère de l’histoire du club pepinero. Un transfert qui suscitera le lendemain la polémique, vu l’âge de l’international marocain et ses chiffres modestes avec Malaga.

Mais il faut dire que son entrée contre l’Espagne, troisième match des Lions de l’Atlas au Mondial 2018, a fait parler de lui. En 18 minutes, En-Nesyri a vécu certainement le meilleur moment de sa carrière. Il signe sa marque de fabrique: avec précision et puissance, Youssef se hisse à 2 mètres de hauteur et surclasse Ramos et Piqué marquant ainsi un joli but dans les cages de De Gea. Il sort officiellement de l’ombre.

Début difficile et relance

En-Nesyri commence la saison sur le banc. Le coach de l’équipe Pellegrino avait choisi de suivre le schéma 4-2-3-1, avec un seul attaquant de pointe: Guido Carrillo. Il aura fallu attendre la sixième journée contre le Barça, où l’attaquant argentin s’est blessé pour voir En-Nesyri se produire en mode titulaire. Il laissera une belle impression, avec un taux d’engagement dans le jeu assez satisfaisant pour un début.

Les matchs se succèdent et Pellegrino décide de changer sa tactique, en passant vers un 5-3-2, permettant à Youssef d’espérer une place de titulaire. Bosseur et persévérant, selon ses proches, le Marocain vivra son déclic en fin de novembre. 16e journée de la Liga, En-Nesyri délivre Leganés en marquant le seul but de la victoire contre Alavés. Le joueur enchaîne sa lancée. Quatre jours plus tard, en 16e finale de la Copa Del Rey, il sauve son club contre le Rayo Vallecano en marquant un doublé, alors qu’il débutait seul en pointe. Youssef confirme son mérite.

L’explosion

Les démonstrations contre Alavés et Rayo n’étaient qu’une pincée des capacités du Lion de l’Atlas. En janvier, En-Nesyri enchainera les réalisations. Avec trois buts, soit une réalisation contre Huesca et un doublé face à Eibar, Youssef prend de la confiance et se libère davantage de la pression dont il souffrait auparavant. Le 20 janvier, il se démarquera contre le Barça au Camp Nou en livrant un très beau match, notamment une passe décisive à Braitwhaite. Des chiffres impressionnants pour un garçon de 21 ans.

Avant son triplé, le week-end écoulé contre Bétis (le premier hat-trick de toute l’histoire de Leganés en Liga,NDLR), Youssef avait débuté le mois de février en sauvant son équipe contre le Rayo. 85e minute de la rencontre, Leganés toujours accroché sur le terrain du Rayo, Youssef usant de sa force, sa puissance de détente, se lève au milieu des défenseurs et place la balle dans le camp adverse, 2-1 pour les amis du Lion de l’Atlas. Les chiffres impressionnent jusqu’à présent les observateurs et la presse ibérique: 10 buts depuis le début de la saison, dont 8 en Liga, 6 en 2019 tout comme Lionel Messi.

Une revanche et des attentes

Youssef En-Nesyri a été souvent critiqué par les supporters marocains et certains confrères. Mais il a fait preuve de sérieux et d’envie d’évoluer dans un climat professionnel qu’est la Liga. Hormis une mauvaise prestation contre l’Égypte durant la CAN 2017, le joueur a généralement témoigné d’un professionnalisme et un engagement qui se font de plus en plus rares chez les joueurs de sa génération, notamment au Maroc (le cas d’Amine Harit par exemple). Ses réalisations avec son club ainsi que ses récentes prestations avec le Onze national résolurent plus ou moins un problème dont a longtemps souffert le coach Hervé Renard en attaque: trouver un attaquant apte à faire la différence et traduire les occasions en buts. Youssef en est aujourd’hui capable et devrait confirmer sa métamorphose lors des prochaines journées en Liga et le 26 mars avec les Lions de l’Atlas contre l’Argentine de Lionel Messi.