Coup dur pour Badr Hari. Le champion marocain de K1 risque une lourde suspension, suite à un test antidopage réalisé l’année dernière. Détails.

Lors de son dernier combat face à Hesdes Gerges, en mars 2018, Badr Hari a été soumis à un contrôle urinaire. Les résultats de cette procédure entretenue par la Doping Authority se sont avérés positifs.

Des substances interdites auraient été retrouvées dans l’urine de Badr Hari, rapporte le quotidien néerlandais Nieuwsuur. Selon la même source, son adversaire Gerges a été à son tour contrôlé positif.

Le verdict final du juge disciplinaire de l’ISR à l’encontre de Badr Hari n’a pas encore été prononcé, mais le champion du monde pourrait être suspendu pour quatre années.