Valtteri Bottas (Mercedes) a remporté le premier Grand Prix de la saison, en Australie à Melbourne. Le Finlandais a devancé son coéquipier Lewis Hamilton et Max Verstappen (Red Bull). Ferrari a déçu.

Mercedes frappe d’entrée. On attendait Lewis Hamilton, auteur de la pole samedi, et on a eu une démonstration de Valtteri Bottas dimanche. Le Finlandais a impressionné et remporté le premier Grand Prix de la saison, en Australie. Il a devancé son coéquipier Hamilton et le Néerlandais Verstappen (Red Bull). Un premier doublé pour la marque allemande et 26 points pour Bottas puisque ce dernier s’est également octroyé le point bonus du meilleur tour en course. Pendant ce temps-là, Ferrari a déçu.

Ferrari pas dans le coup
En effet, l’écurie italienne a semblé en difficulté en Australie. Pourtant, elle avait été séduisante à Barcelone, lors des essais hivernaux. A tel point qu’elle était arrivée à Melbourne avec le statut de favori mais Ferrari a déçu avec des monoplaces pas dans le rythme et largement dominées par les Mercedes tout le week-end. Vettel, dépassé par Verstappen et sa Red Bull après la mi-course, a dû se contenter d’une modeste quatrième place alors que Leclerc finissait cinquième. Une véritable déception et cela devrait déjà faire monter la pression à Maranello.

Gasly 11e, Grosjean maudit
Pour le reste, le Grand Prix n’a pas été spectaculaire comme souvent à Melbourne mais certains pilotes ont tiré leur épingle du jeu. Lance Stroll (Racing Point) a réalisé une belle remontée. Parti 16e, il s’est finalement classé 9e. Tout comme Kvyat qui arrache le point de la dixième place, juste devant Pierre Gasly (11e). Le pilote Red Bull est le seul français à avoir terminé la course puisque Romain Grosjean, pourtant bien parti, a été contraint à l’abandon après un arrêt désastreux. En huit participations à Melbourne, le pilote Haas n’a vu l’arrivée que deux fois.