L’ancien joueur du Barça a été contraint de présenter ses excuses car il avait célébré les fêtes de l’Epiphanie en famille en grimant un roi mage et son page en noir, ce qui lui a valu des accusations de racisme.

Comme chaque année, l’international espagnol (131 sélections et 13 buts) Andres Iniesta célèbre les fêtes de l’Epiphanie en famille. Mais en 2019, la célébration a pris une très mauvaise tournure, la faute aux réseaux et au tribunal qui s’est mis en place après la publication d’une photo du footballeur et de ses proches.

Sur son compte Twitter, Andres Iniesta avait publié le 6 janvier une photo où il apparaissait entouré de deux personnes avec le visage maquillé de noir afin de représenter le roi noir Balthazar et un page. Dans les villes et villages en Espagne, le rôle de Balthazar est encore souvent tenu par un homme blanc maquillé de noir. Mais à Madrid et depuis 2016, la maire de gauche Manuela Carmena a mis fin à cette pratique de plus en plus critiquée. Depuis, la capitale emploie un homme noir pour tenir ce rôle dans le très populaire défilé, retransmis à la télévision.

Dans les minutes qui ont suivi sa mise en ligne, la publication a été accompagnée d’un déferlement d’accusations de racisme et de réactions outrées d’internautes dénonçant une photo de type «blackface». Le «blackface» évoque les «minstrel shows» nés dans la première partie du XIXe siècle aux Etats-Unis, des spectacles pendant lesquels des Blancs se noircissaient le visage pour jouer des Noirs aux yeux écarquillés, présentés comme naïfs, ignorants, paresseux et souvent affublés de caractéristiques animales.

Andres Iniesta, qui évolue désormais au Vissel Kobe (Japon) a donc été contraint de présenter ses excuses auprès des internautes, assurant qu’il n’avait nullement l’intention d’offenser quiconque en publiant ce cliché. «Il souhaite présenter ses excuses à toutes les personnes qui pourraient avoir été blessées», peut-on lire dans le communiqué.

En décembre 2017, Antoine Griezmann avait lui aussi été victime d’un procès d’intention identique pour avoir posté une photo de lui grimé en basketteur noir des Harlem Globetrotters. La star française de l’Atletico Madrid avait reconnu une maladresse et présenté ses excuses aux personnes qui avaient pu être blessées mais il avait aussi reçu le soutien de très nombreuses personnalités issues du monde du sport.