La réputation du géant américain a été fortement écornée après la blessure de Zion Williamson, annoncée comme la future grande star des parquets, et dont la chaussure s’est littéralement déchirée en pleine action.

Nike va devoir faire preuve de doigté dans l’art de la communication pour effacer la terrible image qui colle à la marque depuis quelques heures. Alors qu’il disputait une rencontre, le phénomène Zion Williamson, souvent présenté comme un futur crack des parquets, s’est blessé au genou. L’ailier fort de l’université de Duke a été victime d’un déchirement de sa chaussure trente secondes seulement après le début de la rencontre opposant son équipe à l’université de Caroline du Nord.

Sa chaussure a complètement explosé sur un changement d’appui, provoquant une glissade du joueur qui s’est tordu le genou, selon les images de la chaîne de télévision ESPN, qui diffusait ce choc de la saison universitaire. Il est ensuite sorti du terrain en boitant et n’est plus revenu sur le parquet.

Les images ont provoqué une onde de choc dans le sport américain. «Nous sommes bien évidemment soucieux et souhaitons à Zion un prompt rétablissement», a réagi la marque à la virgule, dans un e-mail adressé à l’AFP. «La qualité et la performance de nos produits sont d’une haute importance pour nous. Même si ceci est un fait isolé, nous nous attelons à identifier le problème», a ajouté l’équipementier.


Comble de malchance, l’ancien président des Etats-Unis, Barack Obama assistait à la rencontre. Dans une vidéo, on l’aperçoit, assis au premier rang, montrer du doigt la chaussure au moment où le joueur tombe et dire: «sa chaussure s’est déchirée». Un signal catastrophique pour le géant américain dans la guerre commerciale qui l’oppose à Adidas, qui vient de faire signer James Harden, élu meilleur joueur de la saison passée, et Under Armour.

«J’espère que le jeune homme va bien!», a réagi la star planétaire du basket LeBron James, ambassadeur de Nike à qui Zion Williamson est souvent comparé. «Il a littéralement explosé sur sa chaussure», a ajouté «King James» sur Twitter.

L’image de Nike déjà écornée par le passé

Ce n’est pas la première fois que Nike est confronté à de la mauvaise publicité liée à ses produits. En 2017, l’équipementier, qui venait de ravir à Adidas le contrat le liant aux équipes de NBA, s’est retrouvé au centre d’une controverse due au fait que les nouveaux maillots se déchiraient régulièrement pendant les matchs. En 2014, la star argentine des San Antonio Spurs, Manu Ginobili, avait également vu sa chaussure Nike exploser après un changement d’appui lors d’un match.

En 2015, le Kenyan Eliud Kipchoge n’était pas parvenu à battre le record du monde au marathon de Berlin parce qu’il avait couru, pendant environ 25 km, avec les semelles sorties de ses chaussures, un prototype pourtant présenté à l’époque par Nike comme révolutionnaire.