Le Tribunal de première instance de Casablanca a infligé au boxeur Mohamed Rabii une peine d’un mois de prison avec sursis pour une relation extra-conjugale. Détails.

Le boxeur marocain Mohamed Rabii est dans l’œil du cyclone. Le quotidien arabophone Almassae rapporte dans son édition du 21 janvier qu’une femme divorcée âgée de 36 ans a déposé une plainte auprès de la police judiciaire de Casablanca contre le champion du monde 2015. Selon la même source, la plaignante indique dans sa réclamation qu’elle a eu des rapports sexuels hors mariage avec Rabii.

La jeune femme de 36 ans a fait savoir à la police judiciaire qu’elle a porté plainte contre Rabii, parce qu’elle pensait qu’elle était enceinte de lui. La plaignante affirme également que Rabii lui avait promis un projet de mariage et avait même loué un appartement à Rabat, lieu où le couple se retrouvait constamment.

De son côté, Rabii reconnait sa relation avec la jeune femme, tout en précisant qu’il avait l’intention de s’engager avec elle, avant qu’il ne revienne sur sa décision, devant le refus de sa famille. Le boxeur a mis fin à la relation par la suite.

Les deux protagonistes ont écopé d’une peine d’un mois de prison sursis chacun, pour “débauche” et “relation extra-conjugale”, conformément à l’article 490 du codé pénale.