Le Cameroun ne compte pas contester la décision de la Confédération africaine de football (Caf) portant retrait au pays de la Coupe d’Afrique des nations 2019 devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), a affirmé, jeudi à Douala, le Premier ministre camerounais Philémon Yang.

“Le Cameroun va plutôt travailler à organiser la Coupe d’Afrique des nations en 2021” comme l’a récemment sollicité le président de la CAF, a tenu à souligner Yang qui s’exprimait au sortir d’une réunion du Comité national de préparation de la CAN (Comip-Can).

Pour le Premier ministre, cité par la presse, le Cameroun va officiellement entamer des démarches et accepter l’offre de l’instance faîtière du foot continental pour l’édition 2021 après avoir été déchu de son droit d’organiser celle de 2019.

Vendredi dernier, le Comité exécutif de la Confédération africaine de football, réuni à Accra (Ghana), avait décidé de retirer la CAN, prévue l’été prochain au Cameroun, à cause des retards accusés dans la livraison des chantiers (stades, terrains d’entraînements, complexes hôteliers…), s’engageant tout de même à soutenir le pays pour accueillir une prochaine Coupe d’Afrique des Nations.

Après cette décision, le ministre camerounais de la communication Issa Tchiroma Bakary avait déclaré à la presse que “….Le Cameroun n’a pas démérité. Il le prouvera à la face du monde en poursuivant avec la même détermination, la construction de ces belles infrastructures qui appartiennent au Peuple camerounais et en les achevant à bonne date, ainsi que s’y est engagé le Chef de l’État”.

Dans une interview accordée lundi dernier à Afrique média (chaîne privé camerounaise), le président de la CAF a souligné que “pour arranger les choses de manière humaine, il est mieux de décaler toutes les CAN. On l’organise en 2021 au Cameroun et en 2023 en Côte d’Ivoire”