Dans une lettre adressée à la fédération, le Real Madrid s’est officiellement opposé au match de Liga qui doit être délocalisé cette saison à Miami, aux États-Unis.

Cette délocalisation ne plaît décidément pas à grand monde. Alors que la saison débutait en Espagne, la Ligue révélait le projet d’organiser un match de championnat aux États-Unis, plus précisément à Miami. L’affiche a été rapidement ciblée: il opposerait le FC Barcelone à Gérone, le 26 janvier 2019. Un projet que les joueurs ont désapprouvé, tout comme la Fédération espagnole. Désormais, le Real Madrid figure également parmi la liste des opposants au projet de délocalisation.

«Le Real Madrid ne peut accepter qu’un match du championnat auquel nous participons soit joué sur terrain neutre.»

Dans une lettre adressée à la fédération et publiée par la radio Cadena Ser, le Real Madrid explique être «totalement opposé» à cette idée. «Tout d’abord, nous voudrions déclarer que le Real Madrid n’a jamais été informé que la Liga avait demandé à jouer ce match, ni de l’intention de faire cette demande, et ne nous a jamais demandé notre opinion à ce sujet», a établi le club merengue. Ce dernier s’inquiète qu’une telle rencontre fragilise «l’intégrité et l’équité de la compétition». En effet, Gérone avait accepté de disputer un match de moins à domicile, le remplaçant donc par le terrain neutre de Miami. Une obligation que le Real Madrid ne peut tolérer.

Selon le Real, la télévision doit suffire pour les supporters

José Ángel Sánchez, directeur général, a signé la lettre du Real Madrid.

«Le Real Madrid ne peut accepter qu’un match du championnat auquel nous participons soit joué sur terrain neutre», assène le club de la capitale espagnole. Le vainqueur des trois dernières Ligue des champions s’est également penché sur le sujet des supporters, en particulier les groupes basés aux États-Unis. Le Real Madrid affirme que ses supporters qui résident sur le continent américain soutiennent leur opposition à la délocalisation des matches.

Le club locataire du Santiago Bernabeu estime que la diffusion télévisée doit rester le moyen principal pour attirer un nouveau public et s’adresser aux supporters qui habitent à l’étranger. La lettre comporte la signature de José Ángel Sánchez, directeur général du Real Madrid. Bien que le club ne soit pas concerné cette saison, il pourrait l’être à l’avenir sur le projet se concrétise: la Liga a signé un contrat de 15 ans avec la société Relevent pour l’organisation de rencontres délocalisées. Malgré les contestations multiples, Javier Tebas, le président de la Ligue, avait maintenu son souhait de voir des matches se jouer hors des frontières.