La Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé jeudi le report de la rencontre entre Angers et Bordeaux samedi “à la demande de la Préfecture de Maine-et-Loire”, ce qui porte à cinq le nombre de matches reportés en Ligue 1, en pleine crise des “gilets jaunes”.

Sur les dix matches initialement programmés ce week-end pour le compte de la 17e journée du championnat de France, la moitié a ainsi été frappée d’un report, avec PSG-Montpellier, Toulouse-Lyon, Monaco-Nice, Saint-Etienne-Marseille, et le dernier en date Angers-Bordeaux.

– 8e tour de Coupe de France –

D’ailleurs, se jouent samedi et dimanche une quarantaine de rencontres du tour précédent, le 8e tour, sur l’ensemble du territoire. Certains médias locaux bruissent du report de certaines rencontres, sans que la Fédération française de football (FFF), qui organise cette compétition, ne se soit exprimée pour le moment.

Mardi, la préfecture de police à Paris avait expliqué à l’AFP que Paris SG-Montpellier avait été reporté “afin de pouvoir mobiliser l’ensemble des forces à sa disposition sur les services d’ordre en lien direct avec les éventuelles manifestations revendicatives qui se dérouleront sur Paris le samedi 8 décembre.”

Alors que Paris a été le cadre samedi de multiples incidents liés aux manifestations des “gilets jaunes” et que des appels à une quatrième journée de protestation samedi circulent, le football français avait jusque-là été relativement épargné par la crise sociale qui agite le pays depuis plusieurs semaines.

Seul événement notable: le bus du FC Nantes a été immobilisé par des “gilets jaunes”, dans la nuit de vendredi à samedi, alors que les joueurs et le staff des Canaris se dirigeaient vers l’aéroport d’Andrézieux-Bouthéon (Loire) après un match perdu à Saint-Étienne (3-0).

Dans les stades français, des marques de soutien aux “gilets jaunes” ont parfois été aperçues, comme au Vélodrome où le groupe de supporters marseillais des South Winners a déployé une banderole “Winners avec le peuple”, dimanche lors de la réception de Reims.

La Ligue de football Paris-Ile-de-France a pour sa part annoncé jeudi que “face aux risques de nouveaux débordements”, elle “a pris la décision de reporter l’ensemble des compétitions amateurs sur le territoire de la ville de Paris prévu le samedi 8 décembre 2018”. “Les rencontres prévues sur les installations des départements d’Ile-de-France (77, 78, 91, 92, 93, 94, 95) sont maintenues”, précise la Ligue.