Le sélectionneur national Hervé Renard a annoncé, lundi soir, sa liste élargie pour les deux prochaines rencontres des Lions de l’Atlas, contre le Malawi (22 mars) pour le compte de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019 et le match amical opposant le Maroc à l’Argentine, le 26 mars prochain à Tanger. Des points à souligner.

On connait désormais l’ossature des joueurs sur lesquels Hervé Renard compterait pour préparer son équipe à la CAN 2019. Des noms que nous avons l’habitude de voir, d’autres qui reviennent, certains atterrissent en sélection pour la première fois… la liste élargie des 33 joueurs est un cocktail de profils qui permettra au coach de formuler une idée générale sur son armada pour la CAN 2019 en Égypte.

Hervé Renard a de son côté explicité sa vision pour les deux prochains matchs: “18 joueurs formeront le groupe pour le voyage au Malawi. 15 joueurs resteront au Maroc pour préparer le match contre l’Argentine. Le groupe qui jouera au Malawi sera de retour le samedi 23 mars. Ensuite, un groupe de 23 joueurs sera désigné pour affronter l’Argentine”, on le comprend dès lors: les botolistes et les nouveaux noms feront le déplacement au Malawi pour un match sans enjeux, puisque le Maroc est déjà qualifié pour la CAN, les cadres quant à eux resteront au royaume pour préparer un match de grande envergure contre l’Argentine.

LIRE AUSSI: Officiel: la liste élargie des Lions contre Malawi et l’Argentine

Hamdallah, refus implicite

Longtemps loin de la sélection, Abderrazzak Hamadallah était attendu pour rejoindre cette fois-ci la tanière d’Hervé Renard, comme il réalise de bons chiffres avec son club d’Al Nasr (une moyenne de deux buts par matchs depuis son arrivée au club). Mais la surprise fut immense lorsque Hervé Renard a annoncé sur ses comptes officiels, que le joueur a décliné sa convocation pour des “raisons familiales”. C’est la version avancée par le joueur au coach, mais Hamadallah refuserait, selon des informations que nous avons pu recouper, de porter le maillot des Lions de l’Atlas, sous les commandes d’Hervé Renard. Bien évidemment, la polémique ne devrait pas avoir lieu, l’équipe nationale n’en a pas besoin à quelques mois d’une compétition majeure. Le joueur a fait son choix et n’a qu’à l’assumer. Le maillot ne dépend d’aucun élément et restera en dessus des rancunes personnelles et des crises d’égo. Sujet clos.

Les grands absents

Nabil Dirar ne rejoindra pas le Onze national, malgré son très beau retour avec Fenerbahçe, le vétéran des Lions de l’Atlas ne sera pas au rendez-vous contre le Malawi et l’Argentine, à cause d’une blessure. Sa place est pourtant incontestable pour accompagner la sélection en Égypte. Quant à Hamza Mendyl, il disputera la double confrontation des U23 dans le cadre des éliminatoires pour les JO 2020, contre la RDC (20 et 24 mars).

Les revenants 

Ils sont principalement trois. L’attaquant Rachid Alioui qui retrouve la sélection après deux ans d’absence. Le Nimois laisse une belle impression auprès des supporters et du staff, depuis son but d’anthologie contre la Côte d’Ivoire pendant la CAN 2017 au Gabon. Chafik Fouad, latéral droit de Dijon qui reprend service parmi les Lions, venant certainement remplacer l’absence pour blessure de Nabil Dirar.

On note également le retour du défenseur Yunis Abdelhamid. Le joueur de Reims compte à son actif deux matchs avec les Lions: contre le Sao Tomé, comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017 et en amical contre le Canada en 2016. Abdelhamid est considéré comme l’un des meilleurs défenseurs centraux de la Ligue 1, d’où sa présence permanente dans l’équipe type du championnat français.

Les nouveaux Lions

Le médian Tuhami Anouar de Valladolid inaugure sa première sélection avec le Maroc. Le joueur de 24 ans est appelé par Hervé Renard quelques jours après son but contre le Real Madrid en Liga. Ce natif de Sebta, doté d’un bon potentiel technique et d’une rapidité remarquable dans l’animation du jeu, pourrait apporter un nouveau souffle au milieu de terrain, dont les joueurs ont certes de l’expérience, mais se préparent certainement pour une retraite internationale après la CAN 2019. Il constitue avec Youssef Ait Bennasser et Bourabiaâ, la relève du milieu des Lions de l’Atlas, mené actuellement par les cadors: Mbarek Boussoufa, Karim El Ahmadi et Younes Belhanda.

Le latéral gauche du Hassania Agadir ainsi que l’ailier du Raja de Casablanca, Abdelkarim Baâdi et Zakaria Hadraf, découvrent eux aussi l’ambiance des Lions de l’Atlas pour la première fois. Les deux joueurs devraient chausser les crampons au Malawi.