C’est sans conteste l’un des virages les plus importants qu’emprunte le Groupe City Club et qui marque à coup sûr le monde du fitness et du sport au Maroc. Entre nouveaux investisseurs, nouveau plan d’investissement, ajustement tarifaire, le Groupe prend un réel élan et met à exécution son ambitieux plan de développement, tant sur le plan national qu’international.

Malgré un climat économique incitant à la prudence, Jonathan Harroch, fondateur du Groupe City Club et Vice Président de la Fondation M’jid, se lance tous les défis et annonce  l’une des plus importantes actions jamais faites par le Groupe depuis sa création il y a plus de 3 ans. Porteur d’un nouveau plan stratégique, il présente un programme d’investissement ambitieux à hauteur de 2 milliards de dirhams sur les trois années à venir, visant à encourager 1 500 000 Marocains au sport.

Un projet stratégique orienté clients

Ayant pour but principal l’élargissement du réseau des salles de sport tant au niveau national qu’international, l’objectif de ce nouveau programme est d’ouvrir à terme 150 clubs dans 56 villes du Royaume et de proposer 60 activités sportives répondant aux besoins spécifiques de chaque segment de clientèle. Le plan ne se limite pas à la création de Clubs de fitness seulement mais aussi la mise en place de grands centres de sports et loisirs pour les familles ainsi que des piscines olympiques dans les villes majeures du Royaume mais aussi dans les villes les plus reculées.

Ouverture du capital

Afin de pouvoir atteindre ses objectifs, le Groupe a décidé d’ouvrir son capital à des investisseurs étrangers (acteurs majeurs dans le monde du fitness et du sport mondial), et qui voient en l’enseigne marocaine, une véritable opportunité de développement. Avec plus de 3 ans d’existence, l’entreprise arrivée à maturité, se renforce en ouvrant son capital à de nouveaux investisseurs. Un grand pas qui permettra à de nouveaux partenaires d’accompagner le groupe dans la consolidation de son cœur de métier.

De nouveaux investisseurs pour des ambitions africaines

Souhaitant rester anonyme pour le moment, le nouveau fonds espère faire de City Club, le premier réseau de fitness et de remise en forme en Afrique d’ici trois ans.

De plus, des ouvertures sont d’ores et déjà prévues en Tunisie, Côte d’Ivoire et au Sénégal. Pour information, « un accord a été signé avec la Tunisie pour la mise en place dans un premier temps de 4 clubs sous l’enseigne City Club et d’un club sous la bannière Unique Fitness Clubs ».

Un projet vecteur d’emplois

Ce tournant réaffirme l’engagement du Groupe City Club envers l’économie marocaine et sa société, et ce, à travers la création de 4900 emplois directs et plus de 30 000 emplois indirects.

Afin de palier au manque de coachs sportifs compétents et certifiés, le Groupe City Club souhaite mettre en place des programmes de formations dédiés pour permettre à tout jeune, même issu des milieux défavorisés, l’occasion d’acquérir des compétences en tant que professionnel du monde sportif. Rappelons qu’une première vague de coachs de City Club a déjà bénéficié d’une formation et d’une certification Les Mills.

Ajustement tarifaire

Les nouveaux investisseurs ont pour ambition de reprendre les chantiers déjà initiés par le PDG du Groupe dans le cadre de sa stratégie axée qualité. Pour ce faire, ils souhaitent dans un premier temps rénover les clubs existants, renforcer la main d’œuvre en recrutant du personnel, changer le parc des machines et introduire de nouvelles disciplines sportives. Parmi les axes d’amélioration, la politique tarifaire du Groupe est ainsi revue, optant pour la remise en place du tarif initial lors du lancement de la marque soit 4900 MAD/an.

Ainsi, le prix actuel passe de 2450 dirhams à 4900 dirhams par an.  Un ajustement jugé nécessaire par les nouveaux associés afin d’assurer la viabilité d’un tel projet. En effet, la tarification actuelle ne permet en aucun cas au Groupe de se maintenir plus longtemps au niveau de ses ambitions de développement qui vise les zones les plus reculées du pays. Ajouté à cela un tarif actuel jugé anormalement bas comparé à l’étendu du réseau et des services proposés.

Porteur de fortes ambitions, le Groupe City Club écrit ainsi une nouvelle page de l’histoire du monde du fitness et du sport au Maroc.