Rolex Paris Masters: Sock s'offre une victoire de prestige

à 16:56
Tennis - ATP 1000 Masters Series - Rolex Paris Masters - AccorHotels Arena, Paris, France - November 5, 2017 USA's Jack Sock celebrates with the trophy after winning the final against Serbia's Filip Krajinovic REUTERS/Charles Platiau

En dominant logiquement en finale Filip Krajinovic (5-7, 6-4, 6-1), l’Américain Jack Sock a remporté à 25 ans son premier Masters 1000 et s’est qualifié au passage pour le Masters de Londres.

Filip Krajinovic, 77e mondial ne rentrera pas dans l’histoire du tournoi parisien en devenant le premier qualifié à s’imposer à Bercy. S’il n’est pas une tête d’affiche, Jack Sock n’est pas non plus à proprement parler un sans grade.

Tête de série 16, l’Américain a fait respecter son rang en remportant en trois manches cette improbable finale du Rolex Paris Masters. Si le public a répondu présent, malgré la pauvreté de l’affiche, le spectacle a été sur courant alternatif.

A la baguette dans les échanges, porté par son énorme coup droit, l'Américain, en panne de premières balles (58%) a manqué de constance et a mal négocié les points importants dans le premier acte.

A l’image de ce coup droit expédié dans le filet qui a offert le set à Krajinovic (5-7). Le 24e mondial avait pourtant réussi le break dans le sixième jeu, avant de perdre un peu le fil avec deux breaks concédés en fin de premier set.

Grâce à un double break, Sock s’est échappé dans la seconde manche, continuant à mener les échanges en étant plus agressif que son adversaire (6-4). Le dernier acte a été un cavalier seul de la tête de série numéro 16 (6-1).

En mode fusée, l’Américain a enchaîné les coups droits et les passings gagnants, glissant même un croisé en revers absolument exceptionnel pour prendre à trois reprises le service de son adversaire dépassé.

"Je ressens beaucoup d'émotion, a confié le vainqueur à Canal+. J'ai eu une année difficile avec des hauts et des bas. Je remercie mon équipe. J'ai beaucoup travaillé ces derniers mois. Il y a un an, un an et demi, je n'aurais pas pu gagner un tournoi comme ça".

Sock revient de loin. C’est en effet un miraculé qui a remonté un déficit de 1-5 au troisième set lors du deuxième tour contre le Britannique Kyle Edmud. C’est aussi un petit miracle qu’il valide son ticket pour le Masters de Londres (12-19 novembre).

Il chipe le dernier ticket à l’Espagnol Pablo Carreno Busta. Et dire que Sock pointait à la 24e place de la Race, il y a tout juste dix jours....
Il devient le premier joueur US, vainqueur d'un Masters 1000 depuis sept ans et le sacre d'Andy Roddick à Miami (2010).

Il est le 4e Américain à remporter le Rolex Paris Masters après Tim Mayotte (1987), Andre Agassi (1994, 1999) et Peter Sampras (1995, 1997). Issu des qualifications, Filip Krajinovic, 77e mondial, avait notamment bénéficié du forfait de Rafael Nadal pour valider, sans jouer, son billet pour les demi-finales, avant de faire tomber le géant Isner, finaliste la saison dernière, en demi-finales.

Malgré la défaite en finale, il a vécu une semaine de rêve, lui qui n’avait disputé qu’un seul match sur le grand circuit en 2017 !