Le n°1 français n’est pas parvenu à offrir le point décisif à la France en finale de Coupe Davis, ce dimanche au stade Pierre-Mauroy.

Jo-Wilfried Tsonga a été dominé par le leader de l’équipe belge, David Goffin, 7-6, 6-3, 6-2.

Marqué par les finales perdues de 2010 et 2014, le numéro 1 des Bleus avait une belle opportunité  d’offrir le sacre à la France s’il battait David Goffin dimanche après-midi. Il rêvait de devenir après Guy Forget (1991), Arnaud Boetsch (1996) et Nicolas Escudé (2001), l’homme du dernier point. Raté. Encore un grand rendez-vous manqué pour Tsonga, souvent placé, jamais gagnant. La France remportera peut-être la Coupe Davis, mais Tsonga, une nouvelle fois, n’a pas réussi à battre un joueur mieux classé que lui dans cette épreuve… Le Français menait 4 victoires à 2 contre le Belge, mais ce dernier, récent finaliste du Masters, évolue actuellement dans des sphères un peu trop élevées pour les joueurs de l’équipe de France. Le réalisme a été belge. Statistique implacable. Goffin a converti 3 de ses 10 opportunités de break. Tsonga a eu 10 opportunités de s’emparer du service du leader Belge. En vain.

Premier set de très haut niveau
Dans une ambiance des grands jours, le choc des numéros 1 a tenus toutes ses promesses dans le premier set. Le Manceau a mené aux points (53 à 50) dans une première manche de très, très haut niveau d’1heure 14, mais c’est Goffin qui l’a emporté au tie-break… Alors qu’il ne s’en est procuré aucune, le Belge a écarté pas moins de six balles de break dans ce premier acte, dont quatre dans le septième jeu et une balle de set à 6-5 contre lui. Mais le numéro un français s’est montré trop passif sur les points clés. Tout le contraire du 7e mondial, qui a su saisir sa chance sur sa première balle de set à 6-5 dans le jeu décisif en décrochant un superbe retour de revers qui a laissé sur place Tsonga.

L’emprise de Goffin
Le Français n’a pas baissé les bras et a une nouvelle fois obtenu une balle de break dans le troisième jeu du deuxième set. Sans succès. Et comme on pouvait le craindre, le 15e mondial a perdu le fil, agacé par les bruits du public, frustré surtout par son manque de réalisme sur les points importants.  Sur une double faute, il a offert le break au Liégeois qui s’est détaché à 4-2 dans le deuxième set sur sa deuxième opportunité de chiper le service du Français. Toujours aussi solide, Goffin n’a pas lâché son break d’avance pour boucler le deuxième acte 6-3 et mener 2 sets 0.

Tsonga déconnecté
Son emprise sur le match s’est confirmé dans le troisième acte. Nerveux Tsonga a rompu face au si serein Goffin qui est allé chercher un nouveau break dans le quatrième jeu du troisième set face à un Manceau de plus en excédé (décisions arbitrales, bruit des supporters belges….) Goffin, imperturbable, a enfoncé le clou et a signé un double break pour mener 4-1. Piqué au vif, Tsonga a encore laissé passer trois balles de break et définitivement lâché l’affaire quand l’arbitre l’a empêché d’utiliser son challenge sur un point litigieux… Dans une ambiance devenue délétère, Goffin a parfaitement terminé le travail.

Lucas Pouille va donc disputer un cinquième match décisif contre Xavier Darcis.