Tête de série 6, Novak Djokovic remporte son 14e Grand Chelem à l’US Open en battant l’Argentin Juan Martin Del Potro (n°3) (6-3, 7-6, 6-3).

En dominant Juan Martin Del Potro (6-3, 7-6, 6-3) en 3 heures 18, Novak Djokovic remporte son 14e Grand Chelem à l’US Open, son troisième à New York après 2011 et 2015. Le Serbe a globalement bien maîtrisé cette finale malgré quelques moments de tension dans le deuxième set, long d’une heure 35. Après Wimbledon le Serbe remporte son deuxième Grand Chelem consécutif et égale ainsi Pete Sampras à trois longueurs de Rafael Nadal (17) à et six de Roger Federer (20).

Un deuxième set de 95 minutes

Dans un Stadium Arthur-Ashe au toit fermé et à l’ambiance très chaude, le Serbe a réussi un début de match parfait pour mener 6-3, 3-1. Défense de fer, retours profonds, Djokovic a joué son meilleur niveau. Puis la machine s’est un peu grippée avec un debreak de Del Potro dans le cinquième jeu du deuxième acte. Djokovic a dû batailler ensuite pour remporter son service à l’issue d’un jeu de 20 minutes. Dans le jeu décisif, alors qu’il menait 3-1, Del Potro a accumulé les fautes et a laissé passer sa chance. Djokovic, à la couverture de terrain exceptionnelle, a parfaitement maîtrisé le dernier acte, pour s’adjuger son 14ee Grand Chelem. Probablement pas le dernier.

Sur la troisième place du podium

Le Serbe referme définitivement deux ans de doutes, entre coude blessé et moral en berne. A 31 ans, Djoko confirme son retour au plus haut niveau et va se réinstaller sur le podium mondial lundi, au troisième rang. Il peut clairement espérer finir l’année numéro 1 mondial puisqu’il n’est plus qu’à 1035 points de Rafael Nadal à la Race. Et l’Espagnol, blessé au genou, n’est pas sûr de jouer en fin de saison.